Pommes de terre de Noirmoutier

Au bord de l'océan Atlantique, l'Ile de Noirmoutier est située en Vendée, à proximité de l'estuaire de la Loire. Le passage du Gois, une route submersible exceptionnelle de plus de quatre kilomètres, permet d'accéder (à marée basse uniquement) à ce joyau de la nature.

L'Ile de Noirmoutier est riche de plaisirs naturels : l'océan, les plages, les forêts, les marais et les plaines agricoles accueillent une faune et une flore remarquables. Sur l'île, « nature » rime avec « diversité ». Les produits du terroir de l'Ile de Noirmoutier s'offrent à vous...

L'Ile de Noirmoutier : des spécialités à l'écoute de la nature.

Ici, la terre et la mer sont depuis longtemps la source d'une production locale importante. La production du sel est une activité millénaire sur l'île. La pêche de poissons et crustacés s'est développée au XIXème siècle, avec l'aménagement du port de L'Herbaudière. Les produits issus de la terre et de la mer ont connu un essort au cours des siècles derniers.

 


Histoire de l'ile

 

Noirmoutier s'écrivait autrefois Noirmoutiers. Le nom poitevin-saintongeais de l'île est Nérmoutàe (écrit Nermoster dans des textes du xiiie siècle). Ces noms viennent du latin in + Herio Monasterio c'est-à-dire : « au monastère d'Herus », Herus étant le nom latin de la partie septentrionale de l'île (aujourd'hui l'« île d'Her »).

Une charte du cartulaire de Coudrie, datée de 1150, traduit ce toponyme en latin nigrum monasterium (monastère noir). Cependant, l'étymologie qui associerait la couleur « noire » au terme de « moutier » (désignant un monastère) est strictement d'origine populaire, probablement issue de la transformation phonétique d’Herio Monasterio en Hoir Moustier (« le monastère d'Hoir », c'est-à-dire d’Herus), qui a évolué, par la prothèse euphonique de la lettre n, en Ner-Monster, puis Noir Moustier et Noirmoutier.

 

 

Faites connaissance avec le maraîchage de l'île